21 décembre 2017 (Paris) – Soutenance de thèse de Mehdi Langlois

Mehdi Langlois soutiendra sa thèse le 21 décembre 2017 à 15h sur le sujet « Conception et réalisation d’un gradiomètre de gravité à atomes froids », préparée au SYRTE sous la direction de Franck Pereira dos Santos et l’encadrement de Sébastien Merlet.

La soutenance aura lieu dans l’amphithéâtre de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP), devant un jury composé de Christophe Daussy, Laurence Pruvost, Saïda Guellati-Khélifa, Philippe Bouyer et Bruno Desruelle. L’entrée se fera au 77 avenue Denfer-Rochereau, 75014 Paris.

⇒ Plus informations

Premiers résultats du satellite MICROSCOPE

Les premiers résultats du satellite MICROSCOPE confirment la théorie d’Albert Einstein avec une précision inégalée

Alors que la meilleure mesure du Principe d’équivalence, pilier de la relativité générale, n’avait pas été dépassée depuis 10 ans, les premiers résultats du satellite Microscope du CNES permettent de faire aujourd’hui 10 fois mieux.

Ces résultats démontrent, avec une précision inégalée, soit 2.10-14, que deux corps de compositions différentes (ici platine et titane) tombent dans le vide avec la même accélération. Le principe d’équivalence demeurant à ce stade inébranlable, il s’agit rien de moins que d’une nouvelle confirmation de la Relativité générale proposée par Albert Einstein il y a plus d’un siècle.

Après avoir analysé seulement 10% des données acquises, l’équipe qui analyse les données de Microscope, améliore la précision du test du Principe d’équivalence d’un facteur 10 ! Ce résultat obtenu par l’ONERA et les équipes de Geoazur (CNRS-OCA-Université Côte d’Azur-IRD) avec la contribution du CNES, du ZARM allemand est rapporté dans la prestigieuse revue scientifique Physical Review Letters: Phys. Rev. Lett. 119, 231101 (2017)

Il permet de confirmer que l’universalité de la chute libre et donc le principe d’équivalence sont des principes non violés. Microscope (MICROSatellite à trainée Compensée pour l’Observation du Principe d’Équivalence) a été lancé le 25 avril 2016. La phase des mesures scientifiques a débuté en décembre 2016 et permis la collecte de 1.900 orbites utiles à la mesure du Principe d’équivalence.

Voir le communiqué de presse CNRS/OCA – CNES – ONERA du 4 décembre 2017

3 articles sont désormais disponibles sur ARXIV:

https://arxiv.org/abs/1712.01176 Touboul et al

https://arxiv.org/abs/1712.00483 Bergé et al

https://arxiv.org/abs/1712.00856 Fayet

12 décembre 2017 – Soutenance d’habilitation à diriger des recherches de Sylvain Schwartz

Sylvain Schwartz soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur le sujet « Nouvelles approches pour les mesures inertielles et l’information quantique avec de la lumière et des atomes ». La soutenance aura lieu mardi 12 décembre à 14h au Département de Physique de l’Ecole Normale Supérieure (24 rue Lhomond, Paris 5ème) en salle L363/L365. Elle sera suivie d’un pot en salle E509 (5ème étage du hall D du Département de Géoscience).

Abstract
Since its inception at the beginning of the twentieth century, quantum physics has triggered many practical applications including semiconductors and lasers. In turn, some of these applications allowed physicists to gain more control on quantum systems, holding great prospects for a second generation of applications where the laws of quantum physics are harnessed at the elementary level. The research that I have been involved in at Thales then at Harvard University spans across some of these applications, namely laser gyroscopes, atomic sensors and quantum simulators. I will describe a new type of ring laser gyroscope that we have developed at Thales, based on a solid-state gain medium, with the aim to reduce the cost and increase the lifetime of these devices. I will also discuss some recent proposals of enhancing the performance of optical rotation sensors with slow and fast light. I will then move on to our project of atom-chip interferometry with thermal atoms, and discuss the potential applications in the field of acceleration measurements. Finally, I will describe the work that I have been doing at Harvard on a quantum simulator based on a defect-free chain of 51 neutral atoms interacting through their Rydberg states, which can be programmed and operated in a regime where classical simulations are no longer tractable. To conclude, I will present some future directions in the field of quantum technologies exploiting the synergies between these different projects.

26 octobre 2017 Soutenance de thèse de Hélène Fleurbaey

Hélène Fleurbaey soutiendra sa thèse le 26 octobre 2017 à 14h sur le sujet « Métrologie de la fréquence de transition 1S–3S dans l’hydrogène : contribution au débat sur le rayon de charge du proton. Les travaux de thèse ont été réalisés au LKB sous la direction de François Nez.

La soutenance aura lieu dans l’amphithéâtre Durand sur le campus Jussieu de l’Université Pierre et Marie Curie (4 place Jussieu, 75005 Paris).

11 octobre 2017 Soutenance de thèse de Maxime Favier

Maxime Favier soutiendra sa thèse le 11 octobre 2017 à 14h sur le sujet « Mercury optical lattice clock: from high-resolution spectroscopy to frequency ratio measurements », préparée au SYRTE sous la direction de Sébastien Bize et encadrée par Sébastien Bize et Luigi De Sarlo..

La soutenance aura lieu  en Salle des séminaires (sous-sol) de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP) au 98 bis boulevard Arago, 75014 Paris, devant un jury composé de Martina Knoop, Leonardo Fallani, Thomas Udem, Philippe Grangier et Jean-Michel Raimond.

La soutenance sera en anglais.

⇒ Plus d’informations

 

4 octobre 2017 – Soutenance de thèse de Théo Laudat

Théo Laudat soutiendra sa thèse de doctorat le Mercredi 04 octobre 2017 à 14h sur le sujet « Spontaneous spin squeezing in a spinor Bose-Einstein condensate trapped on an atom chip », préparée au SYRTE sous la direction de Noel Dimarcq et encadrée par Peter Rosenbusch, Carlos Garrido Alzar et Jakob Reichel.

La soutenance aura lieu en Salle des séminaires (sous-sol) de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP) au 98 bis boulevard Arago, 75014 Paris, devant un jury composé de Isabelle Bouchoule, Christian Gross, Alice Sinatra, Jean-Philippe Brantut et Jocelyne Guéna.

La soutenance sera en anglais.

⇒ Plus d’informations

Alain Brillet et Thibault Damour lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

Le CNRS a attribué pour 2017 deux médailles d’or aux physiciens Alain Brillet et Thibault Damour qui sont récompensés pour leurs contributions majeures à la détection des ondes gravitationnelles.

Les mesures de précision extrême sont à l’honneur avec cette récompense prestigieuse puisque Alain Brillet, qui est directeur de recherche émérite CNRS à ARTEMIS (laboratoire membre de FIRST-TF), est expert de la stabilisation des lasers et de leur utilisation dans les détecteurs interférométriques d’ondes gravitationnelles.

⇒ Communiqué de presse du CNRS

Journée scientifique « La seconde atomique a 50 ans »

Il y a 50 ans, en octobre 1967, la Treizième Conférence Générale des Poids et Mesures décida de redéfinir l’unité de temps du Système International d’unités (SI), la seconde, à partir de la fréquence d’une transition de l’atome de césium.

Pour célébrer le cinquantenaire de cette définition atomique de la seconde, une journée scientifique « La seconde atomique a 50 ans » est organisée le 13 octobre à l’Observatoire de Paris. Cette journée est ouverte à un large public intéressé par les définitions de la seconde et le SI, les échelles de temps et les applications des références de temps-fréquence.

⇒ Informations et inscriptions

Soutenance de thèse « Définition et Mise en oeuvre d’un Nouveau Service de Positionnement Précis par GNSS »

Paulo de Oliveira, doctorant CIFRE de l’entreprise Geodata Diffusion (Hexagon Geosystems), du laboratoire GeF (Géomatique & Foncier) et du PPGCC (Programa de Pós-graduação em Ciências Cartográficas), présentera ses travaux de recherche en vue de l’obtention du titre de docteur du Cnam (Conservatoire National des Arts et Métiers) et de Unesp (l’Université de Sao Paulo), à l’occasion d’une soutenance publique qui aura lieu le :
05 septembre 2017 à 14 heures, à l’Université du Mans (maison de l’université, salle des conseils), sur le sujet :
Définition et Mise en Oeuvre d’un Nouveau Service de Positionnement Précis par GNSS

⇒ Résumé des travaux