Poste Ingénieur de Recherche électronicien au laboratoire ARTEMIS de l’Observatoire de la Côte d’Azur

Le travail portera sur les électroniques (analogiques et numériques) à développer pour les projets LISA et Virgo de détection interférométrique des ondes gravitationnelles, et les autres activités expérimentales du laboratoire ARTEMIS.

Plus de détails : sélectionner le poste n° 40 sur le site emploi/concours du CNRS.

Contrat post-doctoral sur l’analyse des données d’ondes gravitationnelles, Observatoire Royal de Belgique

Le groupe ondes gravitationnelles (GW) de l’Université de Louvain (UCLouvain, Belgique), hébergé au Centre de cosmologie, de physique des particules et de phénoménologie (CP3) de l’Institut de recherche en mathématiques et en physique (IRMP), et le groupe « Temps et Ionosphère » de l’Observatoire Royal de Belgique (ORB) proposent un poste de chercheur postdoctoral en analyse des données d’ondes gravitationnelles des détecteurs LIGO-Virgo-Kagra et du Global Navigation Satellite System (GNSS). Les candidatures doivent comprendre un curriculum vitae, une lettre de motivation personnelle et au moins trois lettres de recommandation de scientifiques chevronnés. Les candidatures doivent être soumises en ligne, avant le 23 juin 2024, à l’adresse suivante : https://cp3.irmp.ucl.ac.be/jobs/102. Les candidats doivent être titulaires d’un doctorat en physique au moment de leur entrée en fonction et démontrer un intérêt et une motivation marqués pour la recherche en physique fondamentale. En outre, ils ne doivent pas avoir vécu ou exercé leur activité principale (travail, études, etc.) en Belgique pendant plus de 24 mois au cours des trois années précédant la date de début de l’engagement. Le poste restera ouvert après la première date limite indiquée ci-dessus jusqu’à ce qu’un candidat adéquat soit trouvé.

Date limite de candidature : 23 juin 2024.

=> Plus d’informations

Post-Doc ou CDD ingénieur : Prétraitement des données LISA, SYRTE, Paris

La mission spatiale LISA (Laser Interferometer Space Antenna) permettra la détection d’ondes gravitationnelles à basses fréquences. Dans ce projet, nous proposons de développer des nouvelles méthodes qui permettront de réduire efficacement les bruits dans les données LISA pour permettre la détection d’ondes gravitationnelles et l’extraction des résultats scientifiques de différents types de sources. Ce poste est ouvert pour un chercheur ou pour un ingénieur en développement informatique. Des solides compétences en programmation, analyse de données et calcul numérique sont requises. D’autre part, une connaissance de la mission LISA, et de ses instruments sera privilégiée. Le projet sera mené dans l’équipe “Théorie et Métrologie” du SYRTE.

Date de début : 1er novembre 2024.

Durée : 1 an (extension possible à 2 ans ou plus)

=> Plus d’informations

Activité de renforcement des capacités du CCTF sur le partage des ressources

Nous sommes heureux de vous informer que l’activité de renforcement des capacités du CCTF sur le partage des ressources pour améliorer le chronométrage national et international a commencé !

Suite aux recommandations du CCTF, avec le soutien de la société IEEE UFFC et en collaboration avec un détaché au BIPM, Dr Bharath Vattikonda du NPL Inde, les premiers cours sur le temps et les fréquences sont disponibles sur la plate-forme d’apprentissage en ligne du BIPM. https://e-learning.bipm.org/

1) Cours sur le TRANSFERT DE TEMPS A TRAVERS LES MESURES DU PSEUDORANGE DU GNSS

Ce cours a pour but de fournir des connaissances et une capacité de traitement sur le transfert de temps à travers les mesures de pseudo-distance GNSS.

Il comprend un tutoriel et un logiciel open-source interactif avec un manuel d’utilisation dédié et une démonstration vidéo.

Veuillez vous inscrire et commencer à tester le traitement de votre fichier CGGTTSS

https://e-learning.bipm.org/course/view.php?id=74

Cela vous aidera à évaluer les liaisons de transfert de temps et à valider vos données CGGTTS avant de les envoyer au BIPM.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et si vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez contacter Bharath à l’adresse tf.cbkt@bipm.org.

2) Cours résumant les échanges techniques du CCTF organisés par le Groupe de travail du CCTF sur le TAI et le Groupe de travail du CCTF sur les algorithmes

En collaboration avec les groupes de travail TAI et Algorithmes, nous organisons des réunions d’échange technique en ligne permettant aux laboratoires de l’UTC d’échanger leurs expériences et de soutenir le renforcement des capacités et la possibilité de collaboration.

Les réunions de l’échange technique sont enregistrées et les vidéos sont accessibles au public sur la page eLearning du BIPM

https://e-learning.bipm.org/course/view.php?id=82

(Les présentations sont disponibles sur la page web dédiée du WG TAI pour les personnes ayant participé aux réunions).

3) Cours sur le RENFORCEMENT DES CAPACITÉS EN TEMPS ET FRÉQUENCE par le PARTAGE DES RESSOURCES

Comme vous vous en souvenez peut-être, le programme de renforcement des capacités du CCTF est basé sur le partage des ressources, et nous aimerions commencer à collecter des ressources de formation possibles que vous pourriez vouloir mettre à disposition.

Le cours vise à offrir une grande variété d’outils, des documents de référence aux présentations, tutoriels, cours d’apprentissage en ligne et modules de logiciels libres pour aider à la formation dans le domaine de la métrologie du temps et des fréquences, avec une attention particulière à la réalisation d’une échelle de temps UTC(k).

Les sujets sont subdivisés en 15 catégories, et vous trouverez une page de présentation sur la page eLearning du BIPM

https://e-learning.bipm.org/course/view.php?id=76

La liste des sujets est la suivante :

  1. Vue d’ensemble du temps et des fréquences
  2. Exigences pour la mise en place d’un laboratoire d’échelle de temps UTC(k)
  3. Outils statistiques pour la caractérisation des horloges
  4. Techniques de mesure du temps et de la fréquence
  5. Génération et fonctionnement de l’échelle de temps
  6. Algorithmes d’échelle de temps
  7. Lien de transfert de temps GNSS
  8. Liaison bidirectionnelle de transfert de temps et de fréquences par satellite (TWSTFT)
  9. Transfert de temps et de fréquences par fibre optique
  10. Échange de données (document d’interface) avec le BIPM
  11. Produits du BIPM
  12. Diffusion de l’UTC(k)
  13. Laboratoire redondant pour la génération de secours d’UTC(k)
  14. Étalons de fréquence primaire et secondaire dans UTC et UTC(k)
  15. Sujets de discussion actuels au CCTF

Pourriez-vous commencer à réfléchir à la disponibilité d’un matériel qui pourrait être suggéré dans cette liste ? Seriez-vous prêt à développer un nouvel outil ? N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse tf.cbkt@bipm.org pour nous proposer votre matériel.

Tous les autres laboratoires de l’UTC pourront profiter de ce que vous avez développé pour votre laboratoire !

Nous vous remercions de nous faire part de vos retours, au moins sous forme de brouillon, avant la fin du mois de mai 2024

Nous espérons sincèrement que l’activité de renforcement des capacités du CCTF basée sur des ressources partagées puisse être attrayante et utile pour tous.

Merci de nous faire part de vos commentaires à l’adresse suivante : tf.cbkt@bipm.org

OFFRE DE POST-DOC, FEMTO-ST– Besançon, France

Développement d’un laser stabilisé sur une cavité Fabry-Perot sub-Kelvin

Résumé : Les lasers ultra-stables sont au cœur de nombreux instruments scientifiques permettant des mesures de précision : la spectroscopie atomique, la diffusion des références de temps et de fréquences par fibre optique, la détection d’ondes gravitationnelles et la recherche de matière noire. Actuellement, leurs performances atteignent des stabilités relatives de fréquence de l’ordre inférieures à 10-16 à 1 seconde d’intégration, cependant elles restent insuffisantes pour bon nombre d’applications. Pour dépasser les limites actuelles, l’offre proposée consiste à étudier le plus finement possible le comportement d’une cavité Fabry-Pérot à 1 K, qui sera utilisée pour stabiliser en fréquence un laser.

Détails de l’offre

  • Pré-requis : Thèse en physique
  • Compétences bienvenues: Métrologie des fréquences optiques, Optique gaussienne en espace libre, Électronique radio-fréquence, analogique et numérique, Automatisme et asservissements, Instrumentation et pilotage d’expériences, Cryogénie et ultra-vide, Analyse et interprétation de bruits et de sources de bruits
  • Durée du contrat : 1 an
  • Salaire : environ 2300 € net
  • Procédure : Envoyer CV, lettre de motivation et au moins une lettre de recommandation à jonathan.gillot@femto-st.fr.

=> Plus de détails

Ingénieur(e) de recherche expert(e) en instrumentation

Recrute ingénieur(e) de recherche expert(e) en instrumentation afin de coordonner sur site du LSBB la réalisation et le commissioning de l’instrument MIGA (Antenne Gravitationnelle basée sur l’Inetrférométrie atomique).

Ce CDD débutera dès que possible au Laboratoire LSBB situé à Rustrel dans le Vaucluse, dans le Parc Naturel Régional du Luberon en Provence (France) pour une durée de de 12 mois, renouvelable.

Post-doctorat : Ralentissement de l’hydrogène pour une première observation des États Quantiques Gravitationnels

Ce projet vise à réaliser la première observation des États Quantiques Gravitationnels sur des atomes d’hydrogène en jet. Cette expérience fait partie de la collaboration internationale GRASIAN : Spectroscopie de la Gravité et Interférométrie avec des Atomes et des Neutrons ultrafroids (https://grasian.eu).

Postdoctorat à temps plein, principalement une position expérimentale. Contrat de 12 mois (possibilité d’extension)

Date de début : de avril 2024 à septembre 2024 dernier delai

Lieu : Laboratoire Kastler Brossel, Sorbonne Université, CNRS, ENS, Collège de France. 4 place Jussieu, 75005 Paris

=> Plus d’info

Labex : inquiets pour leur avenir après 2024, les projets hors idex-isite restent dans l’attente d’un hypothétique AAP

Quelques extraits :

  • Si les labex font partie des grands succès du PIA […], la réalité budgétaire doit être prise en considération.
  • Si jamais un nouvel appel à projets était lancé, ce ne serait pas un renouvellement pur et simple des labex tels que nous les connaissons aujourd’hui. Il y aurait une mise en concurrence avec une évaluation des labex et des entrées de nouveaux projets. L’idée serait de porter une dimension nouvelle.
  • L’option qui consiste à prendre les labex existants et à les refinancer n’est pas sur la table.

=> Plus de détails

Ingénieur en navigation GNSS (PhD)

Offre d’emploi chez Rokubun (Espagne) pour pourvoir un poste de chercheur (doctorat requis) dans le domaine du positionnement par satellite, partiellement financé par le ministère espagnol des Sciences.

La date limite de candidature est fixée au 14 février 2024 et si le poste vous est accordé, la date de début prévue serait à l’été 2024.

=> Plus de détails